Le métier de boulanger

Baguettes, miches, brioches, croissants… Le boulanger fabrique et vend une grande variété de pains et de viennoiseries. Son savoir-faire est très recherché dans l’artisanat et dans l’industrie.

Nature du travail 

La main à la pâte

La dégustation d’une bonne baguette tradition, par exemple, commence par la préparation de la pâte à pain (farine, eau, levure, sel) et de son pétrissage (dans un pétrin mécanique). Une fois pétrie, la pâte est placée dans une chambre de fermentation, puis façonnée en pâtons (pains, baguettes, flûtes et boules), avant d’être cuite.

Variations autour du pain

Première fournée vers 4 h du matin ! Suivant l’importance de la clientèle, le boulanger en assure entre 3 et 10 par jour. Mais il ne fait pas que cela. Il propose aussi des pâtisseries et des produits salés comme les quiches, les paninis ou les salades.

Artisan mais aussi gestionnaire

S’il est son propre patron, le boulanger s’occupe aussi du suivi des ventes, des commandes auprès des fournisseurs, de l’encadrement des personnels de vente et de fabrication… Aux heures d’affluence, il seconde ses vendeurs au magasin.
Dans une entreprise de boulangerie industrielle, le boulanger utilise des techniques de congélation du pain cru ou précuit. Il règle alors les outils de production (pétrin, four) et contrôle le processus de fabrication.

Compétences requises

Le coeur à l’ouvrage

Impossible d’exercer ce métier sans motivation. Il faut posséder une sensibilité culinaire et avoir envie de partager son savoir-faire avec ses clients. Pour fabriquer un pain de qualité, le boulanger doit être habile de ses mains et rigoureux, respectueux des recettes et des temps de pétrissage, de fermentation et de cuisson du pain. Sur le plan physique, une bonne résistance à la fatigue est nécessaire, car les journées d’un ouvrier boulanger commencent très tôt le matin et sont bien remplies !

Des talents de vendeur

S’il est un artisan, le boulanger est aussi un chef d’entreprise. Celui qui possède sa propre boulangerie doit non seulement maîtriser les techniques de gestion et de comptabilité d’une petite entreprise, mais également être à l’écoute de ses clients pour leur proposer des produits répondant à leurs attentes ou les attirant par leur nouveauté. Enfin, l’amabilité et le sens du service sont des qualités indispensables pour fidéliser une clientèle.

Le Fontanil propose des
Formations au métier de Boulanger

2 ANS

Certificat d’aptitude professionnelle Boulanger

Le titulaire du CAP boulanger est un professionnel qualifié. Il doit être capable de réaliser : pains courants, pains de tradition française, autres pains, viennoiseries levées, levées feuilletées et produits de base en restauration boulangère.

En savoir plus sur cette formation

2 ANS

Brevet Professionnel Boulanger

Le titulaire du BP boulanger est un professionnel hautement qualifié qui conçoit et réalise des produits de panification, de viennoiserie, de sandwicherie et de restauration boulangère.

En savoir plus sur cette formation

1 AN

Mention Complémentaire Boulangerie spécialisée

Ce boulanger fabrique des pains spéciaux et des viennoiseries sous toutes leurs formes. Il connaît les spécialités régionales. Il sait également accommoder les produits pour les mettre en valeur. Il est capable de vérifier et évaluer la qualité des produits finis.

En savoir plus sur cette formation