CAP Charcutier-Traiteur



Le titulaire du CAP Charcutier Traiteur :
- Devenir autonome sur des taches professionnelles et avoir le gout de la mise en valeur de sa production…)
Pour la partie charcutier : travail de découpe et fabrication à base de porc ou autre
Pour la partie traiteur : elle se décompose en deux avec la confection de plats cuisinés et la confection de buffet apéritif et également d’événements festifs (vœux de communauté locale, mariage, communion,…).
L’ensemble de ces fabrications sont réalisées dans le respect des règles d’hygiène, de traçabilité, de santé et de sécurité au travail. Il participe aussi à la réception et au stockage des différentes matières premières livrées.


avis du professionnel sur la formation L’avis du Pro


Le CAP reste une formation de base comparable à l’acquisition « d’une caisse à outils » qui permet d’approcher un métier complexe mais valorisant. Il permet d’exprimer pleinement sa créativité. Il demande beaucoup de rigueur et de précision. C’est aussi un métier qui se féminise et qui a considérablement évolué.
C’est un diplôme qui peut devenir « sans frontières » et offrir la possibilité de faire le tour du monde et devenir ainsi « l’ambassadeur d’un savoir-faire » aux quatre coins du globe.
Pour les professionnels seule la formation par apprentissage permet de former du personnel de qualité adapté aux exigences de la profession.


contenu la formation Contenu de la formation


la formation s’articule autour de deux pôles :
- L’enseignement général : Education physique et Langue vivante (anglais).
- L’enseignement professionnel : pratique professionnelle, technologie, sciences appliquées, prévention santé environnement, connaissance de l’entreprise, SST, arts appliqués, préparation de dossiers professionnels.
Modalités de l’examen : par Contrôle en Cours de Formation et examen terminal


durée de la formation Durée de la formation


Durant cette année l’apprenti est salarié de l’entreprise. La formation fait l’objet d’un contrat conclu entre l’apprenti et/ou son représentant légal et son employeur conformément aux dispositions du code du travail. Il partage son temps entre la Maison Familiale à hauteur de 13 semaines contre 34 semaines en entreprise ; il s’agit d’une formation par alternance.


statut du jeune en formation Statut


l’apprenti devient salarié de l’entreprise. Il est rémunéré à hauteur d’un pourcentage du SMIC, selon son âge et son ancienneté :


   Ancienneté   

     16 ans        


     18/20 ans        

    21/25 ans         

    26 ans et +         

   première année   

       27%       


       43%        


       53%        




       100%        


   deuxième année   

      39%      


      51%         


      61%         


   troisième année   

      55%      


      67%         


      78%         


Si le contrat d’apprentissage est prolongé (redoublement, réorientation spécialisation complémentaire), le salaire minimum de l’apprenti est alors équivalent à celui de la dernière année. En cas de succession de plusieurs contrats d’apprentissage par le même apprenti, et ce même s’il exerce pour différents employeurs, sa rémunération doit au minimum être égale au dernier salaire perçu pour la dernière année de son précédent contrat.


conditions d'accès à la formation Conditions d’admission


Etre titulaire d’un CAP Boucher ou Cuisinier
Trouver un maître d’apprentissage pour l’année de formation.


débouchés de la formation Débouchés



- Les entreprises artisanales,
- La moyenne et grande distribution,
- Les restaurants qui font traiteur,


télécharger la fiche de la formation Téléchargement


Télécharger la fiche de la formation...