Fiche métier : le Boucher



Spécialiste de la viande, le boucher respecte un savoir-faire artisanal pour la préparer, la présenter et la vendre. Qu'il travaille à son compte ou dans un supermarché, ce professionnel doit posséder, en plus de ses compétences techniques, le goût du contact et le sens de l'accueil.


Nature du travail


  • Gérer les approvisionnements
  • C'est généralement le patron boucher qui achète lui-même la viande qu'il va vendre. Il s'approvisionne auprès des abattoirs, des halles ou des grossistes. Sur place, il fixe son choix en marquant les bêtes ou les morceaux qui l'intéressent. Certains bouchers achètent encore les animaux sur leur lieu de production.
  • Un artisan de la découpe
  • Une fois à l'atelier de découpe (appelé laboratoire) de la boucherie, il désosse les morceaux de viande, les découpe en pièces ou en quartiers, les dénerve... à l'aide d'outils à main (couteaux, scies, couperets, hachoirs...) ou de machines à scier ou à trancher.
  • Valoriser le produit vendu
  • Commerçant de détail, le boucher est en contact direct avec le consommateur. Il lui apporte des informations sur la provenance de la viande, des conseils pour choisir un morceau, le cuisiner et le présenter dans les règles de l'art.
  • S'adapter aux envies du client
  • Le métier de boucher a évolué avec le développement de produits prêts à être consommés. La réalisation de plats élaborés, de spécialités bouchères (paupiettes, plats cuisinés, volailles farcies...) fait désormais partie du travail quotidien de cet artisan.



Compétences requises


  • Rigoureux sur la propreté
  • Parce qu'il manipule des denrées crues, le boucher doit toujours se montrer très exigeant sur l'hygiène et la propreté de son lieu de travail, mais aussi des divers équipements qu'il utilise.
  • Habile et résistant
  • L'adresse manuelle se révèle indispensable pour effectuer des découpages minutieux et apprendre un savoir-faire artisanal. Le travail étant essentiellement effectué debout, une certaine résistance physique est également nécessaire.
  • Professionnel et convivial
  • Un bon boucher doit avoir le sens du contact et aimer les échanges avec une clientèle variée. Lorsqu'il gère son propre commerce, il doit en outre posséder des compétences en gestion et en comptabilité.



Formations proposées à la MFR Le Fontanil